Centre de Soin d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie « Broquedis » de l’Association Caminante

Le Centre Broquedis de l’Association CAMINANTE (loi 1901) est un Centre de soin, d’accompagnement et de prévention en addictologie dont la mission principale est de proposer un accompagnement bio-psycho-social à des personnes majeures ayant une problématique addictive avec ou sans substance. Placé sous le contrôle de l’Agence Régionale de Santé et financé par cette dernière, ce centre avec hébergement a ouvert en 1999. Il est situé dans le sud des Landes, dans le pays du Seignanx et offre un accueil de 22 places, dont 10 dédiées aux femmes enceintes ou accompagnées de leur enfant de moins de 3 ans (Unité Mère-Enfant). La période de la périnatalité peut représenter sur le plan psychopathologie une crise profonde, c’est à dire une situation à haut risque mais en même temps elle peut être appréhendée en terme d’opportunité : il n’est pas rare en effet que la grossesse soit un élément déclencheur d’une modification dans la consommation des produits et les conduites à risque. L’étude réalisée par le GenderIdentity Project d’Irefrea (Llopis, Castillo et al., 2002) montre que le traitement des « femmes addictives » avec enfants, effectué dans des communautés résidentielles spécialisées dans l’accueil du couple mère-enfant, leur apporte une bonne capacité à protéger leur enfant. En effet, comparé avec le traitement en ambulatoire, les femmes en traitement résidentiel se sentent davantage capables de prendre soin de leurs enfants : 91% des femmes en traitement résidentiel, 71% des femmes en traitement ambulatoire, et 41% des femmes qui n’ont commencé aucun type de traitement. En accueil résidentiel, les traitements spécifiques destinés aux mères souffrant d’addiction, ainsi que le travail clinico-psychologique sur la relation mère-enfant, permettent d’interrompre la chaîne de transmission intergénérationnelle d’un symptôme familial où les parents, et parfois même les grands-parents, ont joué un rôle décisif dans l’instauration de l’usage de substances psychoactives.

Contact

http://www.asso-caminante.fr/ caminante.formation@asso-caminante.fr

L’équipe Caminante

Psychologue clinicien et diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris

Ancien directeur du Centre de soin, d’Accompagnement et de prévention en Addictologie de l’association Caminante

Initiateur des projets financés par l’union européenne que pilote l’association Caminante

Ce type de projets qui réunit les professionnels de terrain et les universitaires permet par les échanges d’expériences ,d’enrichir et de réinterroger nos pratiques d’accompagnement des publics vulnérables.

Jean Rolando

Directeur général de l’association Caminante

Mon métier : éducatrice spécialisée (DEES) – salariée du centre de soin en addictologie de l’association Caminante.
Coordinatrice du projet CapeVfair et d’autres projets européens pilotés par l’association Caminante

Vacataire dans les formations initiales d’éducateurs spécialisés (ITS de Pau, AFMR) ou à la faculté de droit de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour / dans la formation continue (diplômes universitaires)

Léonie James

Formation initiale de juriste – spécialisation en « droit et protection des personnes »

En 2011, je me suis investie plus particulièrement dans l’unité mère-enfant créée au sein même de la structure existante. La problématique de ces femmes vulnérables en période de périnatalité me touche particulièrement car il s’agit de les accompagner dans leurs problèmes liés à l’addiction mais aussi d’agir de manière préventive sur la vie des enfants venant au monde dans des conditions très fragiles, dues aux consommations des mamans pendant leur grossesse.

Je participe au projet européen, innovant et très important car il permet de mettre en lumière les manques concernant le dépistage des femmes vulnérables en période de périnatalité. Grâce à la réunion de plusieurs pays et de différentes pratiques, il permettra de mettre en place des formations avec, in fine, des résultats concrets sur le terrain. Les questions primordiales pour moi étant l’ignorance, le déni et le manque de moyens existants concernant ce problème.

Anne Deyzieux

Éducatrice spécialisée, j’ai travaillé en Maison d’Enfants à Caractère Social, puis dans un établissement d’alternative à la prison auprès de grands adolescents, enfin en Action Educative en milieu Ouvert.

Titulaire d’un Diplôme Supérieur de Travail Social dont le sujet du mémoire est: Valeurs éducatives en partage ? Des jeunes mères cheminent avec des professionnels de l’accompagnement familial.

Je me suis formée tout au long de ma vie professionnelle notamment à l’Analyse Transactionnelle, sur les questions relatives à la maternité et vulnérabilité, sur la protection de l’enfance.

J’ai dirigé pendant 12 ans un service avec hébergement (14 familles) dédié à l’accompagnement à la parentalité de femmes en situation de vulnérabilité accompagnées de leur(s) enfant(s).

Christiane Expert-Guglielmi

Administratrice à l’Association Caminante

En poste depuis 2001 au Centre de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie  Suerte-Broquedis Formateur en vacation, en poste depuis 2012 à l’Association de Formation en Milieu Rural Etcharry Formations :

  • Formateur 2014
  • Analyse systémique 2011
  • Entretien motivationnel 2008
  • Tuteur-Référent 2007/2008

Interventions et conférences (formation continue/étudiants/professionnels/scolaires…) Spécialiste du travail en médiation équine Ecrivain amateur / Vidéaste / Cavalier

Richard Thibaut

Educateur spécialisé

Après avoir réalisé mes études d’infirmière à Madrid et travaillé pendant un an dans un service de chirurgie en France, je me suis lancée dans la spécialisation afin d’approfondir mes connaissances en pédiatrie. Ayant été confrontée pendant mes stages et mon travail à des situations de vulnérabilité pour la femme comme pour son jeune enfant, je suis très motivée de pourvoir participer à ce projet et ainsi avancer dans nos pratiques.

Andrea DE MINGO IZQUIERDO

Infirmière

J’ai souhaité participer au projet CapeVfair car il est essentiel pour moi de pouvoir répondre aussi bien aux besoins des enfants que des parents. En l’occurence dans cet établissement, j’accompagne des mères qui souffrent d’une addiction à l’alcool ou aux produits. En plus de ma formation, j’attendais par ces échanges de pratique, entre professionnels, renforcer et compléter mes connaissances sur la vulnérabilité de ce public et ouvrir mon champ de vision à d’autres accompagnements possibles.

Maylis ETCHART

Je travaille dans le champ de l’addictologie depuis 1995 et participe au suivi des femmes enceintes et mères avec enfant depuis cette date.  Je suis membre actif du GEGA (groupe d’étude grossesse et addiction) qui publie dans ce domaine et été co-auteur de publications sur la Buprénorphine  et la femme enceinte et allaitante. D’où ma participation enthousiaste à  ce projet européen

Pierre Lavignasse

médecin addictologue directeur du CSAPA avec hébergement Broquedis

J’ai fait mon stage long au CSAPA Broquedis durant un an avant d’y être embauchée. J’ai auparavant travaillé en internat auprès d’enfants ayant des difficultés psychologiques, dans un Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique.

Au CSAPA, j’accompagne des personnes ayant une problématique addictive sur les temps de quotidien et lors d’ateliers éducatifs.  J’interviens également dans l’unité mère-enfant où j’accompagne les mères dans leur démarche de soin et dans la construction du lien avec leur enfant. J’ai l’opportunité de participer à ce projet européen dans ce cadre.

Mathilde Bareille

Educatrice spécialisée

Elle est éducatrice spécialisée de formation initiale puis elle obtient le diplôme de cadre intermédiaire (CAFERUIS) en 2013. Elle travaille en tant que chef de service au CSAPA Broquedis (Centre de Soin, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie) depuis 2009. Avec la création de l’Unité Mère-Enfant au sein du CSAPA en 2011, c’est un nouvel accompagnement autour de la parentalité qui est à construire et à développer. Ce projet européen est un moyen supplémentaire permettant à l’ensemble de l’équipe du centre de se former à cette spécificité à travers une nouvelle expérience.

Stéphanie Destandau